La consultation populaire menacée en Wallonie par un retour au vote papier ?

Le Parlement wallon a voté hier après-midi une proposition de résolution réclamant au fédéral l’abandon du vote électronique pour les élections européennes, fédérales et régionales.

Seul le député du Parti Populaire André-Pierre Puget s’est opposé au texte qui avait été mis sur la table par Ecolo.

A l’heure où le gouvernement présente, à grands renforts de publicité, un plan-Marshall 4.0 faisant la part belle au numérique, le signal envoyé par le Parlement est contradictoire. Il aurait, au contraire, fallu faire appel aux entreprises wallonnes afin de développer un système fiable et à un coût supportable !

Surtout, la consultation populaire –un des grands thèmes défendus par le PP-, actuellement discutée au Parlement, nécessitera des moyens modernes. La mobilisation régulière des citoyens autour des enjeux régionaux impliquera également la présence d’employés communaux et d’assesseurs. La simplification du processus est indispensable. Pensons au modèle suisse.

Il est étonnant de constater que le retour au vote papier est souhaité par… Ecolo, d’ordinaire grand pourfendeur du gaspillage. Le développement durable, terme dont les citoyens ont fini par ne plus saisir la signification, passerait en tout cas par une limitation du papier utilisé.

Bien sûr, il importera de veiller à la fiabilité du système et à éviter des fraudes. Celles-ci ne sont pourtant pas dues au mode de scrutin, mais au manque de probité qui est le fait des hommes… et non des machines !