Kadhafi, du printemps arabe à l'automne des libertés ?

21.10.2011 | COMMUNIQUE DE PRESSE

Le PP ne peut que se réjouir de l’élimination du dictateur fantasque et sanguinaire en Libye. Celle-ci s’inscrit dans le mouvement du « printemps arabe » initié par la jeunesse moderne et éprise de liberté. 

Toutefois, il est à craindre que ces mouvements seront systématiquement récupérés par les forces islamistes les plus rétrogrades qui prendront le pouvoir par les urnes. Les sondages en Tunisie et en Egypte laissent craindre le pire et annoncent un automne des libertés.

Dans ce cas de figure, tous seront perdants : les peuples concernés et notamment les femmes, la stabilité du Moyen-Orient et in fine l’Europe qui verra se développer, au Sud, un monde hostile à ses valeurs. 

Il convient donc de ne pas sombrer dans l’optimisme béat face à ces développements porteurs d’espoirs pour certains mais surtout de grands dangers.