il_a_plu_sur_3Voilà, c’est officiel, José Munnix, l’avant-dernier producteur de fromage de Herve au lait cru du pays, jette l’éponge après la dernière saisie opérée par l’agence fédérale de sécurité de la chaîne alimentaire, vendredi dernier. En 2015, l’Afsca aura donc eu raison de cette petite production locale à taille humaine comme il y en avait encore plusieurs centaines il y a à peine quelques dizaines d’années… Plus qu’une seule exploitation à éliminer et le Herve au lait cru sera définitivement devenu un produit de contrebande!

C’est avec tristesse et amertume que nous apprenons l’épilogue du bras de fer qui opposait José Munnix, véritable Astérix entré en résistance contre l’inconséquence des normes européennes incarnées par les ronds de flan de l’Afsca. C’était toutefois prévisible, car du conflit qui oppose le pot de terre contre le pot de fer, on connaît tous l’issue…

Le véritable acte de bravoure de José Munnix qui fera date a valeur de symbole. Cette traque sans merci à la moindre bactérie sur fond d’hygiénisme outrancier orchestrée par l’Union européenne est une véritable déclaration de guerre contre le mode de production locale, contre le concept d’exploitation familiale, contre l’identité du terroir et contre le mérite, élément essentiel au dynamisme économique. Il faut croire que cette Europe souhaite véritablement remplacer les petits producteurs locaux insérés dans leur terroir, connectés au tissu social par des groupes industriels agricoles dont les rapports avec les institutions européennes s’équilibrent à coups de perfusion de subsides et de pressions des lobbies. Les peuples d’Europe sont las de cette destruction. Mais se réveilleront-ils à temps?

Cette Europe des eurocrates, sous prétexte de défense de la santé, n’a aucun autre but que d’uniformiser le secteur agro-alimentaire sous l’égide d’un gigantesque « Tricatel » qui fait sens pour ceux qui se souviennent encore de « L’aile ou la cuise », ce film où excellaient de Funès et Coluche réunis contre un Guiomar parfait dans sa plus mauvaise foi.

Ce qui était drôle et caricatural, hier, est, aujourd’hui, devenu le triste réel. Le Parti Populaire, membre fondateur sur le plan européen de l’Alliance pour une démocratie directe en Europe, l’ADDE, est à la pointe dans ce combat pour la défense de nos valeurs contre le rouleau compresseur des normes européennes.

T.H.