Faut-il toujours diaboliser la N-VA ?

Les nationalistes flamands suscitent la polémique avec leurs provocations calculées sur l’islamisme radical. Mais, même s’il a choqué, Jan Jambon est de plus en plus populaire en Wallonie. LaN-VA dérape-t-elle ? Ou pointe-t-elle les vrais problèmes ?

Mischaël Modrikamen : « Nous sommes en guerre »

Au sud du pays, seul le Parti Populaire joue la surenchère. « La N-VA veut en finir avec le politiquement correct,ce n’est pas nous qui allons critiquer cela, indique son homme fort, Mischaël Modrikamen. Je constate qu’une grande majorité de la population est d’accord avec Jan Jambon. Les cris d’orfraie poussés par une majorité des politiques francophones sont à côté de la plaque. Oui, une part « non négligeable » de la population musulmane est radicalisée et se réjouit des attentats. Ne pas le voir, c’est nier la réalité. » Et d’asséner : « Nous avons des solutions très claires. La priorité? Ecarter les djihadistes, qui ne doivent pas revenir au pays. C’est une folie de ne pas l’avoir fait plus tôt: nos politiques ont du sang sur les mains ! »

Lire l’article : Le Vif 29/04/2016

Capture d’écran 2016-05-02 à 15.03.29