COMMUNIQUE DE PRESSE : Soutien du Parti Populaire au peuple kurde.

COMMUNIQUE DE PRESSE du 29/07/2015

Soutien du Parti Populaire au peuple kurde

Le Parti Populaire regrette la prise de position inacceptable de l’OTAN, ce mardi 28 juillet, qui soutient le gouvernement islamiste turc de R. Erdogan dans sa volonté de détruire la résistance kurde en Syrie et en Irak, par des bombardements et des attaques au sol et en Turquie par l’arrestation d’un grand nombre de patriotes kurdes.

Le gouvernement turc s’est clairement allié aux barbares absolus de l’Etat Islamique et son vrai but, dans l’engagement militaire de la Turquie qui vient de commencer, est la destruction de toute velléité d’indépendance ou d’autonomie du peuple kurde, en prenant à revers la résistance kurde qui se bat courageusement contre le gouvernement Assad en Syrie et contre l’Etat Islamique en Syrie et en Irak. Les forces turques ménagent clairement leurs alliés de l’EI malgré les déclarations faites à l’OTAN.

Pour Mischaël Modrikamen, président du Parti Populaire, « le parallèle peut être fait avec l’attitude de l’Europe au moment où Hitler et Staline s’étaient entendus pour écraser la résistance de la Pologne et anéantir Varsovie. Le peuple kurde a toute notre sympathie et se bat courageusement contre l’EI, alors que l’armée turque n’a pas levé le petit doigt pour les aider et a laissé Kobané devenir une ville-martyre de la résistance kurde. Nous demandons au représentant belge au Conseil de l’OTAN de désolidariser la Belgique de ce soutien inconditionnel inacceptable au régime islamiste d’Erdogan. Ce dernier est et reste l’allié de l’EI. Les civils kurdes seront les victimes de l’hypocrisie de l’OTAN, qui donne libre parcours à la Turquie pour intervenir militairement en Syrie et en Irak. »

Le Parti Populaire lance un appel à la solidarité européenne avec le peuple kurde et ajoute que la Russie ne restera probablement pas silencieuse face à ce développement et qu’en soutenant Erdogan, l’OTAN envenime encore les relations avec la Russie et ses alliés. Le Parti Populaire est atlantiste, mais considère que la politique du gouvernement Obama est erronée dans la région et ne peut que créer des tensions inutiles qui nuiront avant tout à l’Europe.

Le Parti Populaire souligne que la Turquie est sur le chemin de la dictature. Le gouvernement Michel doit être beaucoup plus clair sur la reconnaissance du génocide arménien et déclarer que la Belgique refuse désormais définitivement l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne, n’en déplaise au MR qui en est toujours un chaud partisan.

Pour plus d’informations, merci de contacter L. Rivet au 0475 455683