Le Parti Populaire obtient un élu fédéral et un élu régional !

Le Parti Populaire a analysé les résultats des élections régionale, fédérale et européenne de ce 25 mai 2014. Ceux-ci sont quasi complets. Le PP a légitimement attendu d’avoir des résultats quasi définitifs avant de communiquer son analyse !

Le Parti Populaire se réjouit de pouvoir compter en ses rangs deux élus directs acquis de dure lutte, un au fédéral à Liège en la personne d’Aldo Carcaci, et un au régional, toujours à Liège, en la personne d’André-Pierre Puget.

Aldo Carcaci fut secrétaire national de deux organisations mutualistes au sein de l’Union nationale des Mutualités socialistes : la Fédération francophone des Handicapés et la Fédération des Pensionnés mutualistes. Aldo Carcaci a également été directeur commercial chez Telindus pour la Wallonie-Bruxelles et CEO de Base Technologies Africa en Côte d’Ivoire. Il fut conseiller communal PS à Saint Georges sur Meuse, président du CPAS, échevin des affaires sociales et conseiller provincial. Il s’est également impliqué dans le monde du football en reprenant le RFC Serésien dont il a été le secrétaire général et plus récemment à l’UR Namur dont il a été le président.

André-Pierre Puget est issu du monde agricole. Il a également été le Secrétaire général de Federauto Wallonie-Bruxelles Capitale avant de créer la première société wallonne active dans le domaine de la recharge pour véhicules électriques. Fort d’une expérience d’employé et d’indépendant dans divers secteurs et à divers niveaux de décisions, il entend mener une rupture dans un combat politique régional qui s’essouffle et qui ne se préoccupe guère des citoyens. Pour lui, la Wallonie doit renouer avec ses citoyens et Liège doit redevenir la cité ardente où chaque individu a sa place!

La présence de nos deux représentants dans ces Parlements permettra au Parti Populaire de bénéficier d’une visibilité et d’une force de frappe. La dotation publique qui y est liée permettra de développer le parti et de bénéficier des supports adéquats.

Le Parti Populaire a obtenu 104.214 voix, en progression par rapport aux dernières élections. Le PTB-GO, qui a eu un accès médiatique sans commune mesure, a obtenu 132.295 voix, soit 30.000 de plus seulement que le Parti Populaire.

A l’Europe, où se présentait Luc Trullemans, le Parti Populaire a obtenu 145.538 voix, contre 133.472 au PTB-GO.

Le Parti Populaire remercie les électeurs qui lui ont accordé leur confiance ainsi que ses militants qui ont fait preuve d’un extraordinaire et énergique dévouement durant cette campagne.

Le Parti Populaire note une progression et une implantation dans les circonscriptions de Verviers (7,34 %), de Charleroi (6,37 %), de Thuin (5,37 %) et de Liège (5,24 %).

Le Parti Populaire regrette bien sur que son président Mischaël Modrikamen qui a pourtant obtenu suffisamment de voix pour faire un siège avec près de 32.000 voix dans le Hainaut, se voit néanmoins refuser l’entrée au parlement fédéral en raison du seuil antidémocratique de 5 % imposé par les partis traditionnels depuis 1992. Les autres partis (PS, MR, …) ont en effet obtenu un siège avec environ 30.000 voix seulement dans le Hainaut !

Les résultats dans la circonscription de Bruxelles se sont quant à eux montrés décevants !

L’heure est aujourd’hui au bilan. Avec un positionnement en rupture avec le système politique actuel mais sans complaisance pour les extrêmes, le Parti Populaire a dû subir les injures des représentants des partis au pouvoir et des bâtons dans les roues (en termes d’espace sur les panneaux électoraux notamment), mais également une campagne massive de surcollage et de dénigrement de la part de groupuscules, de gauche comme de droite.

Le Parti Populaire a dû faire face à de nombreuses difficultés tout au long de la campagne électorale. Mischaël Modrikamen, Luc Trullemans et, plus généralement le parti furent systématiquement boycottés par RTL-TVi, ce qui fut reconnu par des journalistes de la station. Le PP a eu un accès très limité à la RTBF dont le dispositif électoral fait encore la part trop belle aux partis traditionnels et au PTB.

Les résultats électoraux du PP n’en sont que plus appréciables.

Doté de deux élus, le Parti Populaire espère désormais recevoir, de la part, un traitement médiatique digne d’une démocratie du 21ème siècle.

Le Parti Populaire est disposé à appuyer toute majorité qui aura le courage de mener les réformes indispensables au redressement du Pays et sinon appliquera une politique d’opposition ferme mais constructive.

Une conférence de presse aura lieu ce mercredi à 14 heures au siège du parti, avenue du Houx 42 à 1170 Watermael-Boitsfort.