Le PP porte plainte contre Moureaux suite aux attentats de Paris

Le Parti Populaire a déposé plainte entre les mains du Procureur du Roi de Bruxelles, ce jeudi 3 décembre 2015, à l’encontre de Philippe Moureaux, ancien bourgmestre de Molenbeek, suite aux attentats commis à Paris.

Plusieurs terroristes résidaient dans ou étaient liés à la commune de Molenbeek, qui apparaît de plus en plus, aux yeux des enquêteurs, de la presse étrangère ou simplement des citoyens belges et européens, comme la plaque tournante du djihadisme en Europe de l’Ouest.

La situation particulière de Molenbeek, quasi unique en Europe, est due, notamment, aux décisions prises par celui qui fut son bourgmestre pendant 20 ans, Philippe Moureaux. Une partie de la population arabo-musulmane y est désormais radicalisée et de très nombreuses mosquées salafistes (plus de 20 !) y opèrent au grand jour.

C’est aux yeux des plaignants un « défaut de prévoyance » ou de « précaution » pénalement répréhensibles qui ont conduit à faire de Molenbeek le terreau du djihadisme, en y tolérant voire encourageant les éléments les plus radicaux, en en structurant la présence, la subventionnant parfois, lui confiant l’éducation de la jeunesse arabo-musulmane ou lui apportant une aide matérielle sous forme de locaux, de subventions, d’emplois communaux et ce, depuis des années.

Pour ces raisons, le Parti Populaire invite le Parquet de Bruxelles à diligenter une enquête afin d’examiner l’éventuelle responsabilité pénale de M Moureaux, fût-elle indirecte, dans la mort ou les blessures infligées à des centaines d’innocents à Paris, ce 13 novembre 2015 (Art. 418 et suivants du Code pénal – homicide et lésions corporelles involontaires) .

Cette plainte rejoint, d’ailleurs, l’opinion de 65 % des belges, selon un sondage publié ce dernier week-end par VTM et réalisé par l’Université de Gand, qui estime M Moureaux largement “coresponsable de la menace terroriste en Belgique”.

M Modrikamen, Président du PP, a déclaré “A l’heure où les crimes d’une gravité sans précédent sont commis, et seront sans doute encore perpétrés en Europe et sur notre sol, les responsabilités encourues dépassent la seule dimension politique. M Moureaux et d’autres doivent aussi répondre de leurs actes irresponsables devant la justice pénale”.

Le Parti Populaire se réserve, également, le droit de déposer une plainte similaire entre les mains de M le Procureur de la République de Paris pour mise en danger de la vie d’autrui (art. 223 du Code pénal français).

Le PP dépose plainte contre Philippe Moureaux suite aux attent…Le PP dépose plainte contre Philippe Moureaux suite aux attentats de Paris

Posté par Le Peuple sur vendredi 4 décembre 2015